ECSM semaine 1 : Adoptez une bonne hygiène de sécurité de base

Woman on laptop

Octobre est consacré à la cybersécurité en Europe, avec le CyberSecMonth. Notre objectif tout au long du mois est d’aider nos utilisateurs à se protéger en ligne, qu’ils soient chez eux, sur leur lieu de travail ou en déplacement. La première semaine est consacrée à l’adoption de pratiques de cybersécurité de base.

Nous savons que ça peut sembler décourageant, mais il existe quelques mesures qui sont faciles à mettre en œuvre pour vous protéger en ligne, et pour protéger vos ordinateurs fixes et portables, vos tablettes et vos smartphones.

Voici 6 étapes vers une meilleure hygiène informatique :

Se méfier des réseaux WiFi publics

Les réseaux WiFi publics sont disponibles un peu partout. Veillez à ne consulter que les sites web sécurisés, qui offrent une connexion « https » sécurisée. Mieux, songez à utiliser un VPN pour empêcher les pirates d’agir impunément sur les réseaux non sécurisés.

Protéger vos informations de carte bancaire

Les pirates sont également très friands d’informations bancaires. Heureusement, de nombreuses sociétés de surveillance de crédit en ligne peuvent vous aider à protéger ces informations vitales 24 x 7. Bien qu’il soit facile et tentant d’enregistrer vos cartes bancaires sur vos magasins en ligne préférés, moins vous le ferez, mieux vous vous porterez.

Protéger vos comptes avec des mots de passe forts

Utiliser des mots de passe uniques pour la pléiade de sites et de comptes que nous utilisons au quotidien n’est rien de moins qu’un casse-tête. Nous sommes trop nombreux à nous rabattre sur des comportements à risque en ligne, en utilisant des mots de passe faibles (et faciles à découvrir), ou en réutilisant les mêmes mots de passe.

Passer à un gestionnaire de mots de passe

Un gestionnaire de mots de passe offre le meilleur niveau de protection, chez vous et au bureau, en vous permettant de créer des mots de passe forts et de les enregistrer dans un coffre-fort sécurisé. LastPass vous permet d’enregistrer puis de saisir tous vos mots de passe en ligne, mais aussi de créer des dossiers partagés pour pouvoir collaborer ou partager des mots de passe avec d’autres utilisateurs de LastPass. Créez plusieurs dossiers pour partager des informations sensibles en toute sécurité, et autorisez l’accès à des applications et systèmes sans crainte.

Configurer une deuxième couche de protection

L’authentification à plusieurs facteurs (APF) creuse un fossé autour de vos comptes les plus sensibles, en exigeant un deuxième niveau d’authentification en plus de votre mot de passe, que vous êtes le seul à connaître. Un pirate ne pourra pas franchir la deuxième barrière. En outre, vous êtes immédiatement alerté en cas de tentative infructueuse, ce qui vous permet d’accorder les accès justifiés ou de modifier votre mot de passe. L’APF peut être activée pour votre compte LastPass (Free, Premium, Families et Enterprise), et elle est recommandée pour les comptes les plus importants, comme l’e-mail, Twitter et Facebook.

Prudence avec l’e-mail

Un dernier mot concernant l’e-mail. Ne baissez pas la garde en pensant que vous n’êtes pas une cible de choix pour les pirates. Votre e-mail est la porte d’entrée de votre univers en ligne. Protégez-le en conséquence. Et méfiez-vous des expéditeurs inconnus. Si vous ne reconnaissez pas la source, n’ouvrez pas le message.

Sensibilisez votre entourage sur la cybersécurité et étudiez les mesures qui sont faciles à adopter. Rejoignez un front uni impénétrable par les pirates qui préparent tous les jours de nouveaux assauts.

Découvrez notre Rapport mondial sur la sécurité des mots de passe pour en savoir plus sur l’hygiène des mots de passe dans le monde.