Nouvelle étude : Psychologie des mots de passe, la négligence aide les pirates à prospérer

Les fuites n’arrêtent pas – Equifax, Yahoo!, MyFitnessPal. La liste s’allonge. On s’est habitués à entendre parler de ces failles dans les médias ces dernières années. Nous étions donc curieux : les comportements relatifs aux mots de passe ont-ils évolué et sont-ils plus sûrs ? Les employés sont-ils plus vigilants en matière de sécurité des mots de passe qu’en 2016, lorsque nous avons mené notre première étude sur le sujet ?

C’est ce que nous avons voulu savoir avec notre étude sur la psychologie des mots de passe. Nous nous sommes à nouveau associés à Lab42 pour interroger des adultes dans différents pays sur leurs attitudes et comportements relatifs à la sécurité des mots de passe. Le résultat ? Nous avons été surpris de découvrir que les comportements n’avaient quasiment pas changé en deux ans. Nous continuons à observer des comportements à risque. Le déni est en tête : seuls 55 % changeraient leur mot de passe si leur compte était piraté. Il est suivi par l’ignorance : près de 50 % ne créent pas des mots de passe différents pour les comptes personnels et professionnels.

Comme pour les résultats précédents, la peur est à l’origine de ces comportements. Il y a certes la peur des fuites de données rapportées dans les médias et les risques pour la sécurité personnelle en ligne. Mais c’est la peur d’oublier ses mots de passe qui domine, et qui se traduit par 59 % de répondants qui utilisent les mêmes mots de passe ou presque pour différents comptes. L’infernale réutilisation des mots de passe n’en finit pas de ressurgir.

Avec une hygiène des mots de passe aussi défaillante, il n’est pas surprenant que les pirates profitent du boulevard que nous leur laissons. Découvrez l’infographie ci-dessous qui présente le résultat de la dernière étude sur la psychologie des mots de passe, et téléchargez le livre électronique pour les résultats détaillés.

[infographie] https://www.lastpass.com/fr/psychology-of-passwords-infographic