5 conseils pour vous protéger en ligne

Les grosses fuites de données font de plus en plus souvent les gros titres, ce qui nous incite à vouloir mieux nous protéger en ligne. On peut facilement se sentir démunis, alors qu’il existe des stratégies simples pour réduire notre vulnérabilité. Il s’agit d’en dire le moins possible sur nous-mêmes, et d’utiliser toutes les fonctions de sécurité standard dont nous disposons. Avec l’aide de LastPass, voici comment vous rendre moins vulnérable en ligne.

1. À compte unique, mot de passe unique.

Bien que les mots de passe longs et compliqués sont importants, il est tout aussi important que chaque mot de passe que vous utilisez soit unique. Deux comptes ne doivent jamais utiliser le même mot de passe.

Un générateur de mot de passe vous aidera à respecter cette règle. Comme de nombreux générateurs de mots de passe, LastPass en intègre un. Lorsque vous vous inscrivez à de nouveaux comptes, le générateur de mot de passe est là pour vous créer instantanément un mot de passe. Il permet également de remplacer vos anciens mots de passe par des mots de passe plus sûrs. Et cerise sur le gâteau, LastPass mémorise tous ces mots de passe à votre place.

L’utilisation de mots de passe uniques garantit qu’une faille sur un site n’entraîne pas le piratage d’un compte sur un autre site. Les services comme Gmail, PayPal et Dropbox ont tous signalé des piratages de comptes à l’aide d’identifiants ayant fuité ailleurs. Avec des mots de passe uniques, ces tentatives sont vouées à l’échec.

2. Gérez des adresses e-mail jetables

De nombreux sites exigent une adresse e-mail valable. Mais votre adresse e-mail est la porte d’entrée à l’ensemble de votre univers en ligne. Nous utilisons généralement notre adresse e-mail pour nous connecter à notre banque, aux réseaux sociaux et à de nombreux autres services. Notre compte d’e-mail devient le cœur de notre vie numérique, ce qui en fait la cible de prédilection des pirates. Ou pour voir les choses autrement : si vous avez accès à un compte e-mail, vous pouvez utiliser la fonction de réinitialisation du mot de passe sur d’autres sites pour obtenir l’accès à d’autres comptes. C’est pourquoi vous devez protéger votre compte d’e-mail comme si votre vie (numérique) en dépendait.

Vous pouvez opter pour plusieurs comptes Gmail ou Yahoo réservés aux offres promotionnelles, ou même utiliser des comptes d’e-mail « jetables ». Les services comme Mailinator vous permettent de générer des adresses e-mail pour vous éviter d’utiliser votre adresse principale. Si l’une de vos adresses « jetables » commence à recevoir trop de spam, il suffit de l’annuler et d’en créer un autre, sans perturber vos autres comptes. Et encore une fois, puisque LastPass sait quel mot de passe vous avez utilisé sur différents sites, vous bénéficiez de tous les avantages de la sécurité, sans les inconvénients.

3. Donnez des réponses fausses aux questions de sécurité

Vous connaissez ces questions de sécurité idiotes qui sont censées « prouver » qui vous êtes ? Ne donnez pas de vraies réponses. Utilisez le générateur de mot de passe pour créer des réponses aléatoires que vous stockerez dans LastPass. Ajoutez-les tout simplement à la section « notes » des sites web que vous stockez dans LastPass. De nombreuses réponses à ces questions de sécurité peuvent être trouvées en cherchant sur Internet ou en vous observant sur les réseaux sociaux. Les fausses réponses empêcheront quiconque d’utiliser la fonctionnalité de « récupération de compte » pour obtenir l’accès à vos comptes.

4. Remplissez les données au cas par cas, sans les stocker.

Les sites veulent vraiment tout savoir sur nous, qu’il s’agisse de nos coordonnées, nos profils sociologiques ou nos préférences personnelles. Bien qu’en théorie, votre expérience d’achat puisse en bénéficier, la réalité est que les pratiques de chiffrement laissent souvent à désirer et que ces données seraient exposées en cas de fuite.

Lorsque vous le pouvez, refusez de stocker vos informations ou votre numéro de carte bancaire sur un site. Créez un profil de remplissage de formulaire dans LastPass, et utilisez le profil pour saisir les informations au cas par cas. Est-ce que vous êtes toujours en train de faire confiance aux sites lorsque vous envoyez vos informations pour effectuer une transaction ? Bien sûr. Mais cette pratique permet de minimiser le stockage de données par les services, ce qui limitera les dégâts en cas de fuite

5. Fermez les comptes que vous n’utilisez plus.

Lorsqu’on commence à stocker les mots de passe et données de sites web dans un gestionnaire de mots de passe, c’est fou le nombre de comptes qu’on peut accumuler. C’est facile d’oublier les achats ponctuels, les inscriptions sur des forums ou pour télécharger la dernière app en vogue. Dans le cadre de nos activités en ligne, nous laissons tous derrière nous des traces sous forme de comptes inutilisés. Prenez l’habitude d’examiner régulièrement le contenu de votre coffre-fort et de fermer les comptes que vous n’utilisez plus.

Vous découvrez la gestion des mots de passe ? Essayez LastPass dès aujourd’hui. C’est gratuit !

Essayer LastPass