Avec ces mots de passe là, vous allez vous faire pirater. Voici comment remédier à ce risque.

Avez-vous vu la liste des des mots de passe les plus communs de 2014? Ils sont toujours aussi catastrophiques, constitués de mots très simples ou de suites numériques qui arrivent en tête du peloton. Le pire c’est “123456” qui prend la place #1 en tant que mot de passe le plus utilisé en 2014:

1) 123456 2) password 3) 12345 4) 12345678 5) qwerty
6) 1234567890 7) 1234 8) baseball 9) dragon 10) football
11) 1234567 12) monkey 13) letmein 14) abc123 15) 111111
16) mustang 17) access 18) shadow 19) master 20) michael
21) superman 22) 696969 23) 123123 24) batman 25) trustno1

Pourquoi ces mots de passe sont si mauvais? Parce que ce sont des mots du dictionnaire-, ils sont facilement piratables, et tout le monde les utilise. Mettons ça sur le compte de l’ambivalence, de la paresse, ou juste ne sachant pas faire mieux, mais une chose est sûre, ces mots de passe sont tout simplement dangereux.

If you have a , mot de passe différent pour chaque site internet et qu’ils ressemblemt à ceci: “4ESN5MC5! Lsg9w%”, alors nous vous félicitons pour cette prouesse en gestion de vos mots de passe et vous pouvez vous arrêter de lire maintenant. Mais si tous vos mots de passe ressemblent à “123456” soit à “samantha21”, ou bien que vous utilisez le même mot de passe pour plusieurs sites Web, alors ce qui suit pourrait être le plus important des conseils de sécurité que vous recevez cette année.

Les mots de passe ne doivent pas faire partie de vos tracas quotiens. Ils ne doivent pas être chronophage , non plus. Nous le promettons ! Que vous soyez un auto-proclamé “né avec le numérique” ou que vous utilisiez la technologie rarement mais quand besoin , voici les étapes que n’importe qui peut suivre pour rendre la gestion des mots de passe plus simple, pour améliorer votre sécurité en ligne au passage, et reprendre le contrôle de votre vie en ligne maintenant.

1. Faites de la gestion des mots de passe une priorité.

D’abord, vous devez prendre la décision que vous voulez être plus malin avec vos mots de passe. Dans la perspective d’améliorer leurs mots de passe, beaucoup haussent les épaules et pensent “Se faire pirater, cela ne m’arrivera pas à moi» ou «Qui se soucie s’ils obtiennent mon mot de passe jetable”.

Si 2014 nous a bien appris quelque chose, c’est que l’augmentation des violations de données et de la cybercriminalité signifie que nous devons prendre des mesures lorsque cela est possible pour protéger notre identité en ligne. Il faut s’engager à passer du temps à renforcer vos mots de passe et à démarrer avec un système pour mieux les gérer.

2. Créer un processus pour gérer les mots de passe.

Si les mots de passe sont dispersés partout sur des Post-it , dans des feuilles de calcul, dans des e-mails, ou dans Google docs, et dans le gestionnaire de mots de passe de votre navigateur, il est difficile de bien comprendre combien vous avez de comptes, ou d’accès à des sites web , et quel mot de passe vous utilisez pour chacun de ces sites ou comptes.

Un gestionnaire de mots de passe fournit, un endroit sécurisé pour stocker et gérer tous vos mots de passe, noms d’utilisateur, ou autres information pour gérer votre vie en ligne (comme les réponses à ces questions de sécurité embêtantes).

Une fois que vous avez sélectionné un gestionnaire de mots de passe, téléchargé le logiciel, et créez votre compte, vous pouvez mettre en place un système. A l’avenir, vous enregistrerez tous vos identifiants dans votre gestionnaire de mot de passe. Lorsque vous vous inscrivez à de nouveaux comptes en ligne, vous avez maintenant la possibilité de générer un mot de passe fort, complexe et unique, puis vous enregistrer ce nouveau compte à votre gestionnaire de mots de passe.

3. Vérifier la force de vos mots de passe.

Une fois que vous avez mis en place un système de centralisation de vos mots de passe, vous serez en mesure de savoir exactement combien de comptes vous avez sur le web – et quelle est la réalité de la situation pour chacun des mots de passe utilisés. Avec LastPass, vous pouvez faire le challenge de sécurité (Dans le menu Outils LastPass) pour obtenir une vérification complète de tous les mots de passe dans votre coffre-fort.

Les résultats ne vous montrerons pas seulement combien d’identifiants de connexions au total vous avez dans votre coffre-fort (probablement plus que vous pensez), mais ils vous révélerons également le nombre de mots de passe faibles ou en doublon qui se câchent dans votre coffre-fort. A présent, vous pouvez commencer à éliminer toute forme de mots de passe issus du dictionnaire, ou mots de passe faibles et les remplacer par de nouveaux, générés automatiquement, complexes et uniques, pour chaque compte en ligne.

4. Poursuivez un objectif.

La mise en place d’un gestionnaire de mots de passe comme LastPass va certainement permettre de s’occuper plus simplement de vos mots de passe, et vous permettre de simplifier votre vie en ligne. Pratiquement plus aucune pensée ne sera nécessaire quand vous allez vous connecter à vos comptes. Avoir un objectif, vous pouvez tout de même , vous aidera à tirer le meilleur parti d’un outil de gestion de mots de passe.

Peut-être votre objectif est de ne pas avoir un seul mot de passe en doublon. Ou de mettre à jour tous vos mots de passe avec au moins 14 caractères, comme les experts en sécurité le recommandent. Ou peut-être voulez-vous vous renseignez davantage sur l’authentification multifactorielle, et l’essayer pour vous-même.

Une fois que vous avez clarifié comment vous souhaitez améliorer votre sécurité en ligne, vous serez en mesure de tirer le meilleur parti des outils disponibles et de travailler en vue d’atteindre cet objectif.

La partie la plus difficile ne fait que commencer.

A partir de là,, vous pouvez travailler à votre propre rythme, en vous appuyant sur ces bases, et en même temps profiter de tout ce qu’ un gestionnaire de mots de passe offre comme posibilités pour rendre les mots de passe facile à retenir, et pour vous assurer que vos mots de passe ne sont pas sur la liste annuelle des mots de passe les plus communs.